Article – Le FinOps : un modèle de gouvernance né du Cloud

Face à la consommation de Cloud par les entreprises qui peut rapidement devenir incontrôlable sans une gouvernance et une stratégie adéquates, le FinOps émerge comme un modèle de gouvernance essentiel. Cet article présente le FinOps, qui vise à optimiser les coûts de Cloud computing tout en maintenant des performances élevées et en favorisant l’innovation. Suivez et découvrez comment il peut vous aider à réaliser des économies substantielles sur le Cloud tout en améliorant la gouvernance et l’outillage.

Le passage au Cloud offre de nombreux avantages, notamment la possibilité pour les entreprises de gagner des parts de marché et d’augmenter leur agilité opérationnelle et commerciale. En outre, toutes les entreprises souhaitent réaliser des économies de coûts, qui peuvent être directement réalisées grâce au modèle de « consommation à la demande » du Cloud, dans lequel le client ne paie que pour ce qu’il utilise.

Le Cloud permet également de passer d’un modèle d’investissement (CAPEX) à un modèle de dépenses opérationnelles (OPEX), ce qui réduit les immobilisations de l’entreprise.

Cependant, sans une gouvernance et une stratégie adéquates, la consommation de Cloud peut rapidement devenir incontrôlable.

Selon un rapport d’Anodot 2022, 44 % des directeurs informatiques estiment qu’un tiers de leurs dépenses en matière de Cloud est gaspillé.

Pour réaliser des économies sur le Cloud, il est important de s’intéresser au FinOps, un nouveau modèle d’exploitation adapté au Cloud.

Contraction de « finance » et « opérations », le FinOps vise à optimiser les coûts de Cloud computing en trouvant le meilleur compromis entre budget et dépenses d’une part, et performance et innovation de l’autre.

Le FinOps est un cycle en quatre phases : évaluation, information, organisation et optimisation. En collaborant avec des prestataires spécialisés, il est possible d’évaluer les ressources déployées, la stratégie financière et les outils utilisés. Ensuite, des recommandations peuvent être formulées et un plan d’action peut être établi pour capitaliser sur l’existant tout en optimisant la gouvernance et l’outillage.

La mise en place d’une gouvernance permettant de partager la connaissance, la culture et les meilleures pratiques FinOps est essentielle pour la réussite de cette méthode. Les objectifs d’optimisation des coûts doivent être clairement définis et suivis à l’aide d’indicateurs de performance (KPI).

Enfin, dans le Cloud, il est possible de mettre en place des balises sur chaque ressource et service pour obtenir une image précise des consommations et des coûts. Il est donc important de bien informer et visualiser les résultats afin de pouvoir prendre les décisions adéquates pour optimiser les dépenses Cloud.

En somme, le FinOps est un modèle de gouvernance essentiel pour toute entreprise utilisant le Cloud, et permet de réaliser des économies substantielles. En suivant les quatre phases du cycle FinOps, il est possible d’optimiser les coûts de Cloud computing tout en maintenant des performances élevées et en favorisant l’innovation.

post-image
Infographie – Indicateurs environnementaux des datacenters

Show post
post-image
Livre blanc – Comment réduire la consommation énergétique et l’impact environnemental des datacenters

Show post
post-image
Le PCR « Datacenter et services cloud » de l’ADEME : collaboration et engagement d’Orange Business

L’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) joue un rôle essentiel dans la promotion de pratiques durables et respectueuses de l’environnement. Dans…

Show post