Article – Quels sont les différents types de cloud computing ?

On dénombre 4 types principaux de cloud : le cloud public, le cloud privé, le cloud hybride et le multicloud. Même si les différents types de cloud partagent plusieurs points communs, concernant notamment les différentes technologies mises en œuvre dans leur fonctionnement, il importe de connaître les différences entre tous les types de cloud computing.

technicien dans un datacenter

Quels sont les types de cloud computing ?

Cloud public

Dans un cloud public, les données de l’entreprise sont stockées sur un serveur distant, qui n’appartient pas à l’entreprise. Dans ce cas, les services de cloud sont fournis par un prestataire extérieur. Il est à noter que certains fournisseurs de clouds publics proposent leurs services dans les data centers de leurs clients.

Cloud privé géré ou dédié

Avec le cloud privé, les données sont hébergées sur le serveur de l’entreprise, qui est géré par cette dernière. L’avantage du cloud privé est une sécurité accrue, les données étant protégées par le système de sécurité informatique de l’entreprise.

Le cloud privé géré est déployé et géré par un prestataire tiers, tandis que le cloud privé dédié est un cloud réservé à des utilisateurs particuliers de l’entreprise. C’est un peu un « cloud dans le cloud ».

Cloud hybride

Le cloud hybride peut se définir comme un environnement composé de plusieurs clouds connectés entre eux. Il peut s’agir de plusieurs clouds publics, privés, ou d’un mélange des deux. Le cloud public peut être utilisé pour certaines tâches, et le cloud privé pour d’autres.

Multicloud

Souvent confondu avec le cloud hybride, le multicloud s’appuie sur des services de cloud différents émanant de plusieurs prestataires. Tous les clouds hybrides sont par définition des multiclouds, même si l’inverse n’est pas toujours vrai.

Quels sont les points communs entre les types de cloud ?

Tous les clouds possèdent la même finalité : il s’agit d’exploiter et de partager les ressources nécessaires à la réalisation de tâches logicielles sur un réseau.

Les technologies utilisées dans le cadre du cloud computing sont communes à tous les types de cloud. On trouve toujours un système d’exploitation, une plateforme de gestion du cloud, ainsi que des API (Interfaces de programmation d’application). 

Quels sont les types de services cloud ?

IaaS

Dans le cas de cloud computing de type IaaS (Infrastructure as a Service), l’ensemble de l’infrastructure informatique est hébergée et gérée par un prestataire extérieur, aussi bien la partie logicielle que matérielle. C’est une solution souvent adoptée par les entreprises ne disposant pas des moyens suffisants pour déployer leur propre infrastructure.

PaaS

Le PaaS (Platform as a Service) permet aux entreprises de disposer d’un environnement complet afin de développer leurs propres applications. Ces dernières ne s’occupent que de gérer les applications, tandis que la gestion de la plateforme elle-même est confiée à un intervenant extérieur.

SaaS

Dans le cas du SaaS (Software as a Service), les collaborateurs de l’entreprise accèdent aux logiciels dont ils ont besoin par le biais d’une interface distante. Il n’y a donc plus besoin d’installer ces applications individuellement sur chaque poste de l’entreprise. Les mises à jour et la résolution des problèmes éventuels sont pris en charge par le prestataire extérieur.

Les logiciels proposés sur ce type de cloud peuvent être une suite bureautique, une messagerie, ou des applications plus avancées comme des logiciels CRM ou ERP.

FAQ

  • Quel est le type de cloud le plus sécurisé ?

Les clouds privés sont en général considérés comme étant les plus sécurisés, car ils sont protégés par le pare-feu de l’entreprise. Bien entendu, cela implique que l’infrastructure de l’entreprise soit elle-même bien sécurisée.

  • Quel est le type de cloud le plus flexible ?

Le cloud hybride possède une grande flexibilité, car il permet de transférer les données entre différents types de cloud en fonction des besoins de l’entreprise. Ainsi, cette dernière peut disposer à la fois des ressources du cloud privé et du cloud public et les utiliser au gré de ses besoins. Cela est particulièrement utile par exemple lorsqu’elle doit faire face à un pic d’activité temporaire.

  • Comment choisir le type de cloud adéquat pour son entreprise ?

Le cloud public offre une grande souplesse et une grande rapidité d’accès à l’utilisateur, qui ne paie que ce qu’il consomme.

Le cloud privé offre à l’entreprise un espace qui lui est dédié. Il permet donc également une grande souplesse d’utilisation, même si le service est facturé de la même manière, quand bien même les ressources sont utilisées ou pas.

Le cloud hybride, enfin, est le plus polyvalent, car il permet d’héberger et de traiter n’importe quel type de données. Il conviendra donc aux entreprises qui recherchent avant tout une grande polyvalence.

Il appartient donc, comme pour le choix de n’importe quelle solution informatique, de bien déterminer ses besoins en amont et de vérifier si chaque solution répond à ces besoins. N’hésitez donc pas à vous faire accompagner par un professionnel qui vous guidera vers la solution la plus adaptée.

post-image
Article – Démêlons les vrais du faux de la migration cloud

Show post
post-image
Livre blanc – Choisir une solution de VDI

Redistribuer la puissance informatique et étendre les frontières du cloud. La pandémie mondiale récente a mis en évidence la nécessité de flexibilité dans la gestion…

Show post
post-image
People in Tech – découvrez le métier d’Architecte de solutions de cloud public

Show post