Des femmes dans le cloud – Telecom engineer

Alors que les femmes n’occupent que 24 % des emplois du numérique dans le monde et sont de moins en moins nombreuses à se former dans le domaine de la tech.
A l’occasion de la journée des femmes nous vous proposer de découvrir le profil de femmes qui travaillent au sein des équipes cloud d’Orange Business Services.
Découvrez également les initiatives d’Orange dans ce domaine.

Bonjour Shifteh, expliquez-nous votre parcours et votre métier

Ingénieure télécom, j’ai travaillé dans les domaines techniques pendant quelques années chez d’autres opérateurs et constructeurs.

Ce background technique m’a permis de maîtriser les différents métiers autour de l’ingénierie dans les télécoms et les activités telles que la validation, l’intégration, l’exploitation, l’optimisation et aussi l’opportunité de voir et de jouer sur les indicateurs qui qualifient la qualité de service et d’expérience pour les clients finaux.

En 2015, j’ai souhaité me diriger vers le management pour avoir une vision plus macro des sujets et des projets en général, voir et comprendre la stratégie de l’entreprise et ses enjeux, mais aussi de me challenger sur ce management à un niveau plus personnel.

Cette fois, c’était chez Orange.

J’ai au début travaillé à la supervision des services et des réseaux chez Orange France avec une équipe de techniciens en 3*8.

Une expérience riche et humaine suivie d’une seconde expérience en management cette fois au sein de la direction cloud d’Orange Business Services, à la tête d’une équipe d’architectes et d’experts en Cloud et Réseaux.

Shifteh Salehi Ingénieure télécom

Qu’est ce qui vous anime dans ce secteur, votre métier, vos missions ?

D’une part, ce qui est formidable avec la direction cloud d’Orange Business Services et Flexible Engine (solution de cloud public), c’est que nous sommes au cœur du business, de l’innovation, mais aussi des relations fournisseurs et des partenariats, ce que je trouve très stimulant et intéressant. Être dans un secteur porteur et travailler sur une offre en pleine croissance est très motivant.

D’autre part, cet aspect managérial m’a également permis d’influencer et de mener une transformation agile et d’impacter positivement notre organisation. J’ai aussi la chance de travailler dans un environnement international qui me donne l’opportunité de m’enrichir culturellement.
J’apprends beaucoup des différentes pensées, façons de faire ou de voir les choses.

Last but not least, je suis aussi très fière d’avoir une équipe positive, efficace et unie, l’ambiance est très saine. Nous apprenons les uns des autres chaque jour. Nous co-construisons ensemble, nous relevons les défis ensemble et nous réussissons ensemble.

C’est quoi une femme dans la tech en 2022 ?

Nous ne sommes qu’au début de l’année 2022, il faudra peut-être attendre la fin de l’année. 😊
Pour moi il est difficile de répondre à cette question, je suis une femme et aussi d’origine étrangère.

Ce que je sais, c’est qu’être issue d’une minorité présente des avantages et des inconvénients. Bref, il faut un peu plus d’énergie et de persévérance et faire plus souvent ses preuves pour avancer et évoluer, mais quand on réussit, le bruit autour est plus important, ce qui est plutôt sympa !

Peu de femmes se dirigent vers l’IT, que pouvez-vous leur dire pour les inciter à intégrer le secteur ?

Je pense que si peu de femmes se tournent vers les métiers techniques, c’est plutôt lié à une croyance ou au système éducatif que la société nous a imposé depuis des siècles.

Alors j’adresse plutôt mon message aux parents de jeunes filles pour qu’ils changent de paradigme et arrêtent de mettre des noms de métiers d’hommes ou de métiers de femmes pour l’avenir de leurs enfants..

Sinon, ce que je pourrais dire aux filles plus jeunes que moi, c’est avant tout de suivre leur ambition et ce qui les fait le plus vibrer et de s’épanouir, qu’elles soient attirées par des activités techniques ou artistiques. Il ne nous faut pas oublier que dans notre société moderne, nous passons aujourd’hui plus de temps au travail qu’avec nos amis et nos proches en semaine, alors autant faire des choses qui nous plaisent.