Evénement

Le Cloud computing en 5 randoris (combats de judo) avec Teddy Riner

27 juin 2017

5 Randoris pour comprendre les clés et les enjeux du cloud computing

Sous une forme originale, en simulant des combats entre les adeptes de la tradition et ceux de la transformation, 5 sujets clés sont traités pour comprendre le cloud computing :

  • Informatique bimodale
  • Infrastructure
  • Poste de travail
  • IT Service Management (ITSM)
  • Cloud first.

Le cloud computing en 5 randoris – « Randori 1 : Informatique bimodale »

Dans le coin gauche du tatami, le premier judoka, Tradition, est issu de l’école ancienne de l’informatique, celle de l’entreprise d’hier qui domine aujourd’hui encore toutes les écoles par ses décennies de présence. C’est l’école du « on premises » de l’investissement dans l’infrastructure, du data center avec ses couches matérielles, et du contrôle interne par la direction informatique. Face à lui, le judoka Transformation représente la nouvelle génération de l’informatique qui a choisi de quitter le dojo (l’école) « on premises » pour fuir l’enseignement traditionnel et développer sa propre vision. Qui gagnera ce combat ?

Téléchargez le « Randori 1 : L’informatique bimodal »

Lire le blog : Bimodal IT : pourquoi les mainframes ne sont pas morts ? 

Le cloud computing en 5 randoris – « Randori 2 : Infrastructure »

Dans ce deuxième randori, les écoles de la tradition et de la transformation combattent sur le thème de l’infrastructure et de sa criticité. « Tradition »  est ancré sur une informatique « on premises » ou sur un cloud privé, qui repose sur l’infrastructure propriétaire de l’entreprise. « Transformation », quant à lui, représente le nouveau modèle de l’infrastructure considérée comme un service, voire du « no data center »,soit du cloud consommé à la demande.

Téléchargez le « Randori 2 : Infrastructure »

Lire le blog : Peut-on mettre dans le cloud les applications et données critiques

Le cloud computing en 5 randoris – « Randori 3 : Poste de travail »

Le randori 3 est consacré au poste de travail ou workspace.

Le poste de travail a toujours été sensible dans l’entreprise, même s’il donne l’impression d’être fortement standardisé autour de quelques produits phare, un PC, une solution bureautique, une messagerie, etc. Cependant, il pèse lourd dans le budget et dans la mission de la DSI : il est extrêmement sensible car il est la matérialisation du travail du service informatique pour la plupart des utilisateurs. Il est un casse-tête pour les administrateurs, entre déploiement du poste et des applications, sécurisation, mises à jour et tentation de la mobilité. Le poste de travail est également encore trop souvent archaïque, héritage de l’informatique et des applications d’hier.

Téléchargez le Randori 3 : Poste de travail (Workspace)

Lire le blog : Pourquoi virtualiser les postes de travail et comment en tirer tous les bénéfices ?

Le cloud computing en 5 randoris – « Randori 4 : IT Service Management »

Le randori 4 traite de l’’IT Service Management (ITSM). Si la migration vers le cloud est inéluctable, le service ne peut pas être géré comme un serveur ou une licence, qui plus est s’il est dans le cloud. L’entreprise doit adopter, intégrer, partager les meilleures pratiques en support de sa stratégie cloud et gérer ses services. C’est là que l’IT Service Management (ITSM) entre en jeu.

Téléchargez le Randori 4 : L’IT Service Management

Le cloud computing en 5 randoris – « Randori 5 : Cloud First »

Le 5ème et dernier randori est consacré au cloud first. Les entreprises qui se demandent encore s’il faut aller dans le cloud accumulent du retard sur leurs concurrents, sur le marché et sur les pratiques de leurs clients. Il faut désormais se demander pourquoi opter, quel que soit le projet, pour une autre solution que le cloud ? L’approche ‘Cloud First’ pourrait s’imposer à tous.

Téléchargez le Randori 5 : le Cloud First